Conférences
23 mars
à 13H30 | En ligne

Session Technique | Gestion de la biodiversité

Modéré par : Hugo Thibaudeau Robitaille, T2 Environnement
array(3) {
  [0]=>
  object(WP_Post)#12304 (24) {
    ["ID"]=>
    int(10858)
    ["post_author"]=>
    string(2) "24"
    ["post_date"]=>
    string(19) "2021-02-03 14:47:19"
    ["post_date_gmt"]=>
    string(19) "2021-02-03 19:47:19"
    ["post_content"]=>
    string(1287) "Parcs Canada a le mandat de protéger et de mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel du Canada, d’en assurer l’intégrité écologique pour les générations d’aujourd’hui et de demain, et d’en favoriser la connaissance, l’appréciation et la jouissance chez le public. Au parc national de la Mauricie, ce double mandat de mise en valeur et de protection, loin d’être conflictuel, a permis le maintien ou l’accroissement des populations d’espèces en péril, notamment le loup de l’Est et la tortue des bois, ainsi que de l’emblème aviaire du parc, le plongeon huard. Les suivis à long terme de ces espèces et les connaissances acquises sur leur utilisation du territoire ont permis de moduler la gestion du parc et les activités du public afin de conserver ces éléments importants de la biodiversité. Le territoire du parc maintient la présence de deux meutes de loups, tandis qu’en 2020, un nombre record de nids de tortue des bois y fut observé. Le nombre de couples de plongeons huards a plus que doublé entre 1987 et 2020. Ces résultats nous indiquent qu’il est possible de concilier le maintien de la biodiversité tout en permettant l’accès du public au territoire à des fins récréatives et d’apprentissage."
    ["post_title"]=>
    string(77) "– Maintien de la biodiversité et accès du public dans une aire protégée"
    ["post_excerpt"]=>
    string(0) ""
    ["post_status"]=>
    string(7) "publish"
    ["comment_status"]=>
    string(6) "closed"
    ["ping_status"]=>
    string(4) "open"
    ["post_password"]=>
    string(0) ""
    ["post_name"]=>
    string(69) "maintien-de-la-biodiversite-et-acces-du-public-dans-une-aire-protegee"
    ["to_ping"]=>
    string(0) ""
    ["pinged"]=>
    string(0) ""
    ["post_modified"]=>
    string(19) "2021-02-03 14:50:06"
    ["post_modified_gmt"]=>
    string(19) "2021-02-03 19:50:06"
    ["post_content_filtered"]=>
    string(0) ""
    ["post_parent"]=>
    int(0)
    ["guid"]=>
    string(57) "https://americana.org/?post_type=conferences&p=10858"
    ["menu_order"]=>
    int(0)
    ["post_type"]=>
    string(11) "conferences"
    ["post_mime_type"]=>
    string(0) ""
    ["comment_count"]=>
    string(1) "0"
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
  [1]=>
  object(WP_Post)#12419 (24) {
    ["ID"]=>
    int(10308)
    ["post_author"]=>
    string(2) "24"
    ["post_date"]=>
    string(19) "2021-01-22 23:01:08"
    ["post_date_gmt"]=>
    string(19) "2021-01-23 04:01:08"
    ["post_content"]=>
    string(1013) "La conservation de la nature s’avère primordiale dans une ère où nous sommes de plus en plus préoccupés par les changements climatiques et par la perte de la biodiversité. Afin d’atteindre les objectifs du développement durable proposés par les Nations Unies, il faudra renforcer nos efforts pour sauvegarder la nature. Ceux-ci seront importants pour réduire les inégalités sociales, offrir une qualité de vie propice au bien-être des Québécois(es), et assurer de nouveaux emplois visant à diversifier les économies locales et régionales. En se basant sur les récents constats mis en lumière par la communauté internationale, les intervenants discuteront des stratégies pour répondre aux cibles provinciales et internationales autant sur le plan écologique que sur les plans économique et socioculturel. Cet échange permettra également de mettre en lumière les différents impacts et retombées des efforts à déployer et de réfléchir aux pistes de développement pour le futur."
    ["post_title"]=>
    string(83) "– Repenser la protection de la biodiversité dans une ère de changements globaux"
    ["post_excerpt"]=>
    string(0) ""
    ["post_status"]=>
    string(7) "publish"
    ["comment_status"]=>
    string(6) "closed"
    ["ping_status"]=>
    string(4) "open"
    ["post_password"]=>
    string(0) ""
    ["post_name"]=>
    string(77) "repenser-la-protection-de-la-biodiversite-dans-une-ere-de-changements-globaux"
    ["to_ping"]=>
    string(0) ""
    ["pinged"]=>
    string(0) ""
    ["post_modified"]=>
    string(19) "2021-03-12 20:05:22"
    ["post_modified_gmt"]=>
    string(19) "2021-03-13 01:05:22"
    ["post_content_filtered"]=>
    string(0) ""
    ["post_parent"]=>
    int(0)
    ["guid"]=>
    string(57) "https://americana.org/?post_type=conferences&p=10308"
    ["menu_order"]=>
    int(0)
    ["post_type"]=>
    string(11) "conferences"
    ["post_mime_type"]=>
    string(0) ""
    ["comment_count"]=>
    string(1) "0"
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
  [2]=>
  object(WP_Post)#12420 (24) {
    ["ID"]=>
    int(10650)
    ["post_author"]=>
    string(2) "24"
    ["post_date"]=>
    string(19) "2021-01-28 12:26:18"
    ["post_date_gmt"]=>
    string(19) "2021-01-28 17:26:18"
    ["post_content"]=>
    string(1390) "La méthode des Plans de gestion écosystémique (PDGE©), portée par la nouvelle ONG canadienne RESILIENCES ECOSYSTEMIQUES, offre un outil opérationnel novateur et accessible à tous pour contribuer à une relance économique plus verte. Le caractère innovant de cet outil de planification spatiale multi-acteur et multisectoriel tient à sa vision holistique et sa représentation multi-échelle des composantes économique, environnementale, socioculturelle, en considérant les espèces invasives et l’anticipation du changement climatique. En visant l’équilibre entre écologie et économie, il prend en compte les écosystèmes qui soutiennent les activités économiques, leur état, leurs vulnérabilités et leurs potentialités. Ces informations associées à la capitalisation et spatialisation des savoirs des acteurs (public, privé, recherche, collectivités, communautés, société civile…) sur les maillons de production, transformation et commercialisation, permettent de mettre en cohérence les actions et développer des solutions communes durables pour optimiser la chaîne de valeur et les investissements, tout en renforçant la résilience des écosystèmes, conduisant à la rationalisation budgétaire et stabilité des ROI.

https://www.linkedin.com/company/ecosystemicresiliences"
    ["post_title"]=>
    string(128) "– Vision écosystémique de la gestion des filières économiques, par l’outil des Plans de gestion écosystémique (PDGE©)"
    ["post_excerpt"]=>
    string(0) ""
    ["post_status"]=>
    string(7) "publish"
    ["comment_status"]=>
    string(6) "closed"
    ["ping_status"]=>
    string(4) "open"
    ["post_password"]=>
    string(0) ""
    ["post_name"]=>
    string(110) "vision-ecosystemique-de-la-gestion-des-filieres-economiques-par-loutil-des-plans-de-gestion-ecosystemique-pdge"
    ["to_ping"]=>
    string(0) ""
    ["pinged"]=>
    string(0) ""
    ["post_modified"]=>
    string(19) "2021-03-12 20:08:16"
    ["post_modified_gmt"]=>
    string(19) "2021-03-13 01:08:16"
    ["post_content_filtered"]=>
    string(0) ""
    ["post_parent"]=>
    int(0)
    ["guid"]=>
    string(57) "https://americana.org/?post_type=conferences&p=10650"
    ["menu_order"]=>
    int(0)
    ["post_type"]=>
    string(11) "conferences"
    ["post_mime_type"]=>
    string(0) ""
    ["comment_count"]=>
    string(1) "0"
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

– Maintien de la biodiversité et accès du public dans une aire protégée

Parcs Canada a le mandat de protéger et de mettre en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel du Canada, d’en assurer l’intégrité écologique pour les générations d’aujourd’hui et de demain, et d’en favoriser la connaissance, l’appréciation et la jouissance chez le public. Au parc national de la Mauricie, ce double mandat de mise en valeur et de protection, loin d’être conflictuel, a permis le maintien ou l’accroissement des populations d’espèces en péril, notamment le loup de l’Est et la tortue des bois, ainsi que de l’emblème aviaire du parc, le plongeon huard. Les suivis à long terme de ces espèces et les connaissances acquises sur leur utilisation du territoire ont permis de moduler la gestion du parc et les activités du public afin de conserver ces éléments importants de la biodiversité. Le territoire du parc maintient la présence de deux meutes de loups, tandis qu’en 2020, un nombre record de nids de tortue des bois y fut observé. Le nombre de couples de plongeons huards a plus que doublé entre 1987 et 2020. Ces résultats nous indiquent qu’il est possible de concilier le maintien de la biodiversité tout en permettant l’accès du public au territoire à des fins récréatives et d’apprentissage.

– Repenser la protection de la biodiversité dans une ère de changements globaux

La conservation de la nature s’avère primordiale dans une ère où nous sommes de plus en plus préoccupés par les changements climatiques et par la perte de la biodiversité. Afin d’atteindre les objectifs du développement durable proposés par les Nations Unies, il faudra renforcer nos efforts pour sauvegarder la nature. Ceux-ci seront importants pour réduire les inégalités sociales, offrir une qualité de vie propice au bien-être des Québécois(es), et assurer de nouveaux emplois visant à diversifier les économies locales et régionales. En se basant sur les récents constats mis en lumière par la communauté internationale, les intervenants discuteront des stratégies pour répondre aux cibles provinciales et internationales autant sur le plan écologique que sur les plans économique et socioculturel. Cet échange permettra également de mettre en lumière les différents impacts et retombées des efforts à déployer et de réfléchir aux pistes de développement pour le futur.

– Vision écosystémique de la gestion des filières économiques, par l’outil des Plans de gestion écosystémique (PDGE©)

La méthode des Plans de gestion écosystémique (PDGE©), portée par la nouvelle ONG canadienne RESILIENCES ECOSYSTEMIQUES, offre un outil opérationnel novateur et accessible à tous pour contribuer à une relance économique plus verte. Le caractère innovant de cet outil de planification spatiale multi-acteur et multisectoriel tient à sa vision holistique et sa représentation multi-échelle des composantes économique, environnementale, socioculturelle, en considérant les espèces invasives et l’anticipation du changement climatique. En visant l’équilibre entre écologie et économie, il prend en compte les écosystèmes qui soutiennent les activités économiques, leur état, leurs vulnérabilités et leurs potentialités. Ces informations associées à la capitalisation et spatialisation des savoirs des acteurs (public, privé, recherche, collectivités, communautés, société civile…) sur les maillons de production, transformation et commercialisation, permettent de mettre en cohérence les actions et développer des solutions communes durables pour optimiser la chaîne de valeur et les investissements, tout en renforçant la résilience des écosystèmes, conduisant à la rationalisation budgétaire et stabilité des ROI. https://www.linkedin.com/company/ecosystemicresiliences