Conférences
28 mars
à 13H30 | 518 A

Atelier | La Francophonie comme catalyseur dans la lutte contre les changements climatiques

Présenté par : Les offices jeunesse internationaux du Québec - LOJIQ, Office franco-québécois pour la jeunesse - OFQJ, Institut de la Francophonie pour le développement durable - IFDD
Modéré par : Julie Larocque, Les Offices jeunesse internationaux du Québec
Adaptation aux changements climatiques
array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Post)#3892 (24) {
    ["ID"]=>
    int(7110)
    ["post_author"]=>
    string(1) "5"
    ["post_date"]=>
    string(19) "2019-03-07 15:44:56"
    ["post_date_gmt"]=>
    string(19) "2019-03-07 20:44:56"
    ["post_content"]=>
    string(2587) "Grâce à un appel de candidatures de LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, de la section française de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) et en partenariat avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), plus de trente jeunes professionnels et entrepreneurs francophones d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord, des Antilles et de France prendront la route pour venir partager leurs expériences et initiatives pour lutter contre les changements climatiques. La jeunesse francophone est remplie d’idées et de solutions. Il ne reste qu’à les mettre en commun pour gagner cette lutte globale s'encrant dans une réalité bien locale.

Cet atelier offrira l’opportunité aux participants(es) de réfléchir aux façons de mettre en action les différentes idées ayant émergé tout au long de l’événement. En reprenant les six thématiques (adaptation aux changements climatiques, économie verte et circulaire, innovations et technologies propres, investissement responsable et écofiscalité, transition énergétique et villes durables), les participants seront invités à discuter, de façon libre et active, pour identifier les pistes d’actions à mettre en œuvre une fois de retour dans leur communauté.

À propos de l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques

L’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques vise à renforcer les capacités des pays francophones les plus vulnérables aux changements climatiques, dont prioritairement les pays d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord et des Antilles. Financée par le Fonds vert, elle est coordonnée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Sa mise en œuvre est assurée par LOJIQ et l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, qui favorisent la mobilité internationale et la réalisation de projets destinés aux jeunes en entrepreneuriat et économie verte ainsi qu’en éducation aux enjeux climatiques. Rappelons que le Fonds vert, auquel 100 % des revenus générés par les ventes aux enchères du marché du carbone sont versés, finance notamment la mise en œuvre des mesures du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, qui se décline en plus de 150 actions. Ces dernières visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à améliorer la capacité d’adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques." ["post_title"]=> string(9) "- Atelier" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(9) "atelier-2" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2019-03-07 15:53:06" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2019-03-07 20:53:06" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://americana.org/?post_type=conferences&p=7110" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(11) "conferences" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } }

- Atelier

Grâce à un appel de candidatures de LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, de la section française de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) et en partenariat avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), plus de trente jeunes professionnels et entrepreneurs francophones d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord, des Antilles et de France prendront la route pour venir partager leurs expériences et initiatives pour lutter contre les changements climatiques. La jeunesse francophone est remplie d’idées et de solutions. Il ne reste qu’à les mettre en commun pour gagner cette lutte globale s'encrant dans une réalité bien locale.

Cet atelier offrira l’opportunité aux participants(es) de réfléchir aux façons de mettre en action les différentes idées ayant émergé tout au long de l’événement. En reprenant les six thématiques (adaptation aux changements climatiques, économie verte et circulaire, innovations et technologies propres, investissement responsable et écofiscalité, transition énergétique et villes durables), les participants seront invités à discuter, de façon libre et active, pour identifier les pistes d’actions à mettre en œuvre une fois de retour dans leur communauté.

À propos de l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques

L’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques vise à renforcer les capacités des pays francophones les plus vulnérables aux changements climatiques, dont prioritairement les pays d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord et des Antilles. Financée par le Fonds vert, elle est coordonnée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Sa mise en œuvre est assurée par LOJIQ et l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, qui favorisent la mobilité internationale et la réalisation de projets destinés aux jeunes en entrepreneuriat et économie verte ainsi qu’en éducation aux enjeux climatiques. Rappelons que le Fonds vert, auquel 100 % des revenus générés par les ventes aux enchères du marché du carbone sont versés, finance notamment la mise en œuvre des mesures du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, qui se décline en plus de 150 actions. Ces dernières visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à améliorer la capacité d’adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques.