– L’espace de liberté des rivières comme mesure d’adaptation aux changements climatiques

 - 

L’érosion des berges et les inondations sont des phénomènes naturels qui pourraient s’accroître en raison des changements climatiques. En zones riveraines, pour protéger les infrastructures ou pour des fins agricoles, des solutions d’ingénierie dites « dures », comme l’enrochement des berges ou la construction de digues, sont souvent employées et maintenues à grands frais. Au sein du milieu académique, comme parmi les gestionnaires, l’idée de s’éloigner de ce type de solutions pour laisser plus de place aux cours d’eau s’impose de plus en plus. Ce nouveau type d’approche, qui vise à rétablir les processus naturels des cours d’eau plutôt que de tenter de les contrer, permet une gestion plus durable des territoires riverains, tant en termes de sécurité publique que pour la biodiversité. Des études de cas illustrant cette vision, ainsi que le travail effectué au Québec pour cartographier cet « espace de liberté » des cours d’eau, seront présentés.