– L’apport de l’intégration des données interopérables pour l’orientation des aménagements urbains

 - 

L’évolution des bases de données et de la génération d’informations via une multitude de supports de suivi, de capteurs, d’imagerie analysée, constitue un foisonnement d’informations communément nommé « Big Data ».
Un tel foisonnement de données techniques ouvre la porte à des systèmes d’analyse de plus en plus « expert » basés sur l’interopérabilité des données. Dans le cadre des rapportages européens, un outil intégrateur de données hétérogènes, géolocalisées et issues de tous les pays de l’Union a été développé pour fiabiliser les jeux de données, rendre interopérable les différentes sources, moissonner des informations en libre accès et permettre des analyses poussées des résultats.
Le croisement de données multiples, permet des analyses corrélées, rendant possible l’identification des facteurs d’influence sur les qualités des rejets, ou du milieu récepteur, et ce, à l’échelle européenne.
Ce type d’outil doit être généralisé sur l’orientation et la gestion des infrastructures.