– La capture et conversion du CO2 : quand les émissions deviennent des produits à haute valeur ajoutée

 - 

Si on considère le CO2 non pas comme polluant, mais comme un déchet, la règle du 3RV s’y applique. Ainsi avec sa capture et conversion, on se place dans une optique de recyclage et de valorisation.
Aujourd’hui, de nouvelles technologies de capture de CO2, beaucoup moins polluantes que par le passé, sont suffisamment avancées pour permettre d’ouvrir la porte à la conversion et la valorisation du CO2 à moindre coûts.
Les estimations du potentiel de réduction d’émissions de GES des technologies de conversion sont présentées par familles de technologies similaires. Un classement des familles de produits finaux est établi en fonction de la quantité de réduction d’émission de GES. Les conclusions montrent que certains produits se démarquent nettement par leur capacité de démultiplier les réductions de GES. Alors que les politiques de réduction de GES se répandent et que le prix carbone augmente, des portes s’ouvrent vers de nouveaux marchés pour des produits à base de CO2.