L’intelligence artificielle à la rescousse de la planète

 - Conférences

Dans les dernières années, nous avons vu croître de manière exponentielle des technologies de tous types rendant possible ce qui avait jusqu’alors été impossible. L’évolution technologique est telle que nous sommes maintenant capables de donner une âme à une machine. Détrompez-vous, cette manœuvre est purement mathématique!

Toutefois, ce qu’on appelle aujourd’hui l’intelligence artificielle (IA) amène son lot de défis, d’excitation et de doutes. L’implantation de cette technologie à grande échelle soulève des enjeux éthiques importants, notamment par rapport à la sécurité, au respect de la vie privée et à l’usage extrême – comme arme militaire par exemple –  pouvant en découler. Malgré cet inconnu fascinant, l’intelligence artificielle pourrait sauver le monde!

L’IA au profit de l’environnement

L’IA offre des possibilités quasi infinies de récolte de données qui, une fois analysées, pourraient se traduire en pistes de solutions à certaines problématiques environnementales initialement sans issue. Cédric Villani, politicien et mathématicien français, décrit d’ailleurs le potentiel énorme de cette technologie appliquée à l’environnement dans un rapport sur le développement de l’intelligence artificielle. Parmi plusieurs pistes de solutions décrites, il évoque la possibilité d’utiliser l’IA pour cartographier les espèces vivantes et les zones de déforestation dans le but de restaurer les écosystèmes.

Watson en quête de solutions

Déjà plusieurs projets concrets reliant IA et environnement sont en développement à l’échelle mondiale. À titre d’exemple, IBM a développé un programme d’IA nommé Watson capable de comprendre le sens d’une phrase plus complexe et d’y répondre verbalement : on pourrait le comparer à Siri ou Bixby en beaucoup plus sophistiqué. Grâce à son importante quantité d’informations et aux liens qu’il peut faire, Watson permet l’optimisation des processus menant à une consommation énergétique plus efficiente, limitant les pertes d’énergie et les émissions de CO2. En analysant des données à grande échelle, Watson peut prédire avec quasi exactitude les risques liés aux changements climatiques, encourageant ainsi une meilleure préparation face aux dangers qui y sont reliés.

L’IA s’annonce donc comme un remède efficace à la crise climatique actuelle qui continue d’être la source de nombreuses confrontations politiques, ainsi que l’ambition de promesses jamais tenues. Sera-t-elle à la hauteur de nos attentes?

La session L’intelligence artificielle au service de l’environnement offrira trois conférences sur ce thème lors d’Americana – Forum sur l’environnement et Salon international des technologies environnementales, le mercredi 27 mars 2019 à 8 h 30 au Palais des congrès de Montréal.

Laisser un commentaire